Skip to content Skip to footer

Drheam Cup – Jour 3 : Éric Péron à la bagarre pour la 4e place

Les premiers concurrents en Ocean Fifty ont franchi la ligne d’arrivée de la Drheam Cup ce mercredi à La Trinité-sur-Mer. Sam Goodchild s’est imposé devant Sébastien Rogues et Erwan Le Roux. Éric Péron explique pourquoi il n’a pas pu se mêler à la bagarre pour le podium: « Hier soir au passage du waypoint Drheam Cup, au large de la Bretagne, la tête de course est passée devant ce qu’on appelle un thalweg (une zone de basses pressions située entre deux zones de hautes pressions, comme une sorte de vallée entre deux collines, NDR). Malheureusement, avec Quentin Vlamynck et Thibaut Vauchel-Camus, nous sommes restés derrière. »

Le skipper de l’Ocean Fifty Komilfo poursuit : « Le thalweg s’est déplacé vers l’Est et a engendré une nouvelle situation météo. Les gars de devant nous ont collé un gros caramel, ils ont fait route directe vers la bouée BXA (au large de l’estuaire de la Gironde). Derrière, nous avons tiré des bords au vent arrière et donc parcouru deux fois plus de route. Et en plus on avait moins de vent donc c’était un peu la double peine ! » Même si la fatigue commence à se faire ressentir après trois nuits en mer et une navigation exigeante, Éric Péron garde le moral et livre un beau match face à Quentin Vlamynck et Thibaut Vauchel-Camus avec en jeu la 4e place de cette course de 1000 milles dont le départ a été donné il y a trois jours à Cherbourg. À 14h, Éric était en approche de la bouée BXA et progressait à belle allure, à environ 20 nœuds, dans un bon vent d’ouest. Une fois cette dernière marque franchie, il attaquera la dernière « ligne droite » de plus de 100 milles vers la Trinité-sur-Mer où il pourrait arriver dans la soirée. « Il y a encore de la route et plein de choses à faire et à jouer », conclut-il.